éditions d'écarts

Sommaire/contact

 

 

 

les auteurs

 

les titres

 

l'actualité

 

l'espace du libraire

 

vente en ligne

 

nous rendre visite...

 

 

 

 

 

"  La première fois, on peut en mourir. J'étais encore un bébé quand j'ai écrit ça. C'était l'envie de sortir de la maison, de quitter l'enfance. Il y avait le désir de l'attente et de cerner la mutation du monde. Puis, la réalité, l'amie, l'âme-sœur, la mère. J'avais l'envie d'écrire la force de cet amour là. Et puis, on abandonne sa virginité comme une mue ; le sang est présent partout. Substance de la vie, il devient le fidèle compagnon de la femme.

Mais les barbares ? Un jour, ils firent irruption dans ma vie. J'avais mal, envie de vomir. Ils me parlèrent sans se préoccuper de savoir si je comprenais. Depuis, je les porte en moi. Ils sont ma quête. Ils se cachent dans l'ombre, les approcher revient à jouer avec le feu. Ils se donnent au détour de leur violence, si on accepte de les regarder. Ils séduisent quand on se courbe sans casser.

C'est une expérience rare.

Juliette les rencontre par hasard. Elle ne connaît pas sa chance, moi je la sais. Je tente de l'écouter, de lui parler, de la guérir de ses caprices d'enfant gâtée.

Je suis comme la marche initiatique qui va la métamorphoser. Il faut qu'elle ait confiance en moi, qu'elle me laisse la guider. Car, après l'invasion des barbares, rien ne sera  plus comme avant. " D'après MD.

 

149 pages - 14 euros

EAN 9 782912 824004

 

autre(s)livre(s)  du même auteur aux éditions d'écarts :

Demains, les barbares,

Histoire de petits garçons,

Sarah seule